Sommet de Prague : brillant exercice de Smart power

Petit agacement, semble-t-il, du coté de le cellule diplomatique de l’Élysée suite au dithyrambe d’Obama sur la dénuclérisation totale évoquée au sommet de Prague.

Il faut en effet à l’administration américaine un certain aplomb pour se présenter au vaste monde comme le nouveau chantre du désarmement. Pour nuancer cette belle image, il suffit simplement de se rappeler du rejet de la ratification du traité d’interdiction complète des essais nucléaires (Tice) par le Sénat américain.

Un article du Figaro, fait opportunément écho dans l’Obamania générale, à cette analyse des diplomates français. Pour eux, ce exercice brillant ne doit tromper personne, il ne s’agit ni plus ni moins que d’une action de diplomatie publique dont le seul but est de redorer l’image des Etats Unis.

La note en question affirmerait dans un langage direct : «On est dans le déclaratoire. Il ne s’agit pas d’un discours sur la politique de sécurité américaine mais d’une version export avant tout destinée à améliorer l’image des États-Unis […] Laissons la théologie à plus tard et travaillons sérieusement au désarmement».

Publicités

About this entry